• Accueil
  • > Une femme un mot, un mot une phrase

Une femme un mot, un mot une phrase

 

Un jour on m’a demandé qu’elle est la femme qui avait le plus compté pour moi (hors liens familiaux, ce qui excluaient donc mes grand-mères, mère, sœur, tantes, cousines, et bien sûr ma fille) et à quel mot je pouvais l’associer.

Je n’ai pas vraiment pu ni su répondre, non tant car alors une seule n’aurait pu que m’avoir profondément marqué, que parce que toutes les femmes que j’ai « connues » ont, d’une manière ou d’une autre, comptées pour moi.

Je me suis donc essayé à associer chacune d’elle à un mot et j’ai poussé l’exercice à la lier à une phrase que je voudrais, devrait lui dire. Il n’y a bien évidemment pas de classement, l’ordre alphabétique s’imposant de lui-même.

J’espère n’avoir oublié personne et si tel est le cas, soit j’implore le pardon de la défaillance mémorielle, soit je reconnais que je n’ai pas été marqué et dès lors je n’ai rien à dire, si ce n’est sorry, i’am so sory…

 

01- Adeline Captivante : Si tu étais revenue, je t’aurai suivi jusqu’au fin fond du lac

02- Alexandra Complications : C’est à toi que je dois cette honnêteté de la franchise

03- Anne  Vert : Tu ne recherches pas ce que tu dis ou ne dis pas ce que tu recherches, toujours est-il que ce n’est pas moi

04 – Anne-Laure Tennis : Avec toi les cours étaient plus attrayants

05 – Anouk Sulfureuse : Je jalousais ta raquette de tennis, qui avait la chance d’être plus souvent entre tes mains que moi, et le cours, qui avait une vue imprenable

06 – Aurélie Première : Impérissable souvenir de ces soirées tièdes et humides

07 – Cathy Tueuse : Beaucoup se seraient prosternés devant tes yeux enflammant

08- Céline Impossible : Ta beauté ne faisait pas oublier que tu étais promise à un autre

09 – Céline Bus : Je t’ai vue porter la vie d’un homme qui ne pouvait t’aller

10- Céline Odeur : L’enivrement de ta mémoire infaillible ne pouvait que faire chavirer

11- Céline Gentillesse : La parfaite salope en toute discrétion

12- Claude Érotisme : L’envie ne s’en va pas à commande

13- Christelle Précipice : J’ai aperçu ton intimité en toute indiscrétion

14- Christelle Éclatante : Ton sourire illuminait tout ce qui aurait pu être sombre

15- Christelle Attente : Le temps ne joue pas toujours favorablement

16- Delphine Peinture : La moiteur de ces soirées ne faisait que raccourcir des nuits déjà trop courtes

17- Dolorès Arlésienne : Tu me renvoies à moi-même

18- Éliane Bouche : Il ne faut pas chercher loin parfois les raisons de la déconvenue

19- Élodie Besta : Les journées les plus mémorables ne sont pas toujours celles par beau temps

20- Emmanuelle Attirance : Tu avais un genre tellement particulier que tu pouvais être du genre à me faire fondre

21- Emmanuelle Honnêteté : J’assume mon indélicatesse

22- Françoise Dichotomie : S’il l’avait fallu, je serais mort pour toi…, heureusement il n’a pas fallu.

23- Frédérique Banc : Il y a des instants que l’on voudrait qu’ils n’en soient pas

24- Gaëlle Pudeur : Chacune de tes taches de rousseur ne faisait qu’accroitre ton charme

25- Isabelle Délirante : Rien ne te faisait peur, surtout pas la franchise

26- Isabelle Plage : La volupté de tes seins ombrés galvanisait toute mon attention

27- Jocelyne Body :Tu es aussi insaisissable que le sable fin porté par le vent

28- Jennifer Tentation : Tu m’as confirmé ce que je savais déjà

29- Karima Sensation : L’énigme de l’amour est que je ne l’ai pas été

30- Karine Folie : Il y a des rencontres que l’on ne peut oublier

31- Lætitia Bouleversante : Tu étais aussi brune que ta cousine était blonde

32- Laurence Méconnaissance : Je n’ai pas su comprendre ta position

33- Magalie Douceur : Tu es celle qui restera l’énigme de l’attirance d’une incompatibilité évidente créant la limite addictive

34- Malika Restaurants : La destiné des chemins croisés n’était pas l’arrêt de ceux-ci

35- Marie Sagesse : Ce n’était pas le moment pour fonder l’illusion d’un commun

36- Marie-Laure Sable : Je n’ai pas su voir à distance

37- Marie-Laure Évasion: Ta poitrine à la Jeanne Birking n’a fait que renforcer la curieuse attirance éprouvante à ton égard

38- Marina Naïveté : L’amour ne se cherche pas dans le sexe

39- Marina Psychiatrie : Notre relation aura été courte, heureusement, plus longue elle aurait été dangereuse

40- Muriel Sexe : Ta chevelure n’a fait que précipiter le désir hardant que j’au pu éprouver pour toi au point d’en incommoder l’assistance

41- Muriel Exhibition : Tu es aussi fofolle que je ne suis pas fixé

42- Myriam Voix : La douceur de la nuit n’a pas fait oublier l’incompatibilité de nos attentes

43- Myriam : Religion : La pudeur de ton étonnement ne pouvait que m’inciter à  te révéler l’évidence

44- Nathalie Pardon : Si j’avais été moins stupide notre relation aurait été toute autre

45- Nathalie: Fofolle : Merci d’avoir eu l’honnête courage de m’ouvrir les yeux, même si je n’ai pas su les ouvrir suffisament

46- Nathalie Distante : Ta compagnie n’a été que goût de trop peu

47- Nathalie Explosive : Ton obsessionnelle attirance pour le côté obscur n’a pas facilité notre relation

48- Nathalie Accent : L’abbé ne fait pas le moine, pas plus que l’accent

49-

50- Raina Blonde : Te regarder n’a fait que torturer mon obstination de la sincérité du moment

51- Rosa Accent : Je ne peux expliquer la non réciprocité des sentiments

52- Sabine Poitrine : Ton passage dans ma vie a été aussi rapide que ta poitrine généreuse

53- Sandra Appaisement : Si les anges existes, tu en est une

54- Sandrine Speed : La douceur de tes vêtements ne pouvait qu’être une invitation à les retirer

55- Sophie Attirance : Tu étais la serrure pour laquelle je n’avais pas la bonne clef

56- Stéphanie Résistance : Tu as sans doute été la seule qui aura su la devenir

57- Stéphanie Culot : La promiscuité de nos relations n’a pas arrangé les choses

58- Sylvie Promesse : Tu as toujours sû ce que tu voulais, malheureusement comme moi

59-  Tatiana Fragilité : Ton apparente froideur ne faisait que cacher la bonté de ton âme

60- Valérie Corps : Si je n’ai pas chaviré, c’est que je devais être ivre

61- Valérie Cassis : La simplicité de notre rencontre ne prédisposait pas d’un futur

62- Virginie Impitoyable : Il n’est parfois pas envisageable de dépasser le stade de l’instant

63- Virginie Charme : La vie nous pousse à faire des choix, qui, aujourd’hui, seraient tout autre

64- Virginie Phantasme : Il y a les femmes que l’on désire, celles que l’on a et celles que l’on aime, tu n’aurais jamais pu être toutes celles là à la fois

Laisser un commentaire

 

ÇA AS-TU DE L'ALLURE ??? |
Esperance d'un être... |
margueritegauthier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 30 metiers pour survivre
| je t'aime
| L'illusion: Entre amour et ...